Nasbinals puis Saint Chély d’Aubrac

 

image

Hier pas de post car journée galère. L’étape faisait 27 km et mon mal de tibia s’est réveillé. De plus, les 8 derniers kilomètres sous la pluie et dans le froid. Alain (l’autre Alain) a fait toute la fin du trajet avec moi. Nous nous sommes arrêtés à Montgros pour boire une boisson chaude. Arrivée à Nasbinals à 18h. Juste le temps de prendre une douche, puis pharmacien (prescription : un anti-inflammatoire et un décontractant musculaire fabriqué maison), puis on enchaîne sur le restaurant (viande d’Aubrac).

Aujourd’hui petit déjeuner insuffisant puis départ dans le froid,  marche jusqu’à Aubrac dans la neige (mais je n’ai pas eu froid).

image

J’ai marché seule car mon tibia me faisant toujours souffrir j’ai préféré partir plus tôt et seule afin de ne pas gêner les autres. J’ai marché à tout petits pas. Arrivée à Aubrac vers midi où j’ai mangé une soupe de légumes au fromage chez Germaine. Ne jamais louper “Chez Germaine” à Aubrac. Puis descente vers Saint Chély toujours avec mon mal de tibia. Le moral est en berne car je n’ai aucune idée si cela va durer, si je vais devoir abandonner ou si cela va se résorber petit à petit. Il fait meilleur, je suis en train de redescendre dans la vallée du Lot. Annick me rattrape, me donne 10 granules d’Arnica, me magnétise la jambe et m’accompagne pour un repos d’environ 20 mn. Comment savoir ce qui a agit ? Peut-être juste son attention. Toujours est-il que cela va mieux. Mais arrivé à Saint Chély le mal est revenu. Le gîte est propre et beau. Décision : demain je continue mais si j’ai encore mal je vois un médecin. Je préfère attendre demain car ici il n’y a pas de Kiné et je donne une chance supplémentaire à mon mal de disparaître.

Advertisements

6 thoughts on “Nasbinals puis Saint Chély d’Aubrac

  1. Endurance, résistance et de détermination; voilà que se révèle la nature de cette marche!
    Modérer les efforts pour récupérer et ensuite repartir de plus belle.

    Like

  2. Bonsoir Martine
    Je ne sais pas a quel point tu souffres mais une chose est sure pour moi, tu iras jusqu’au bout en apprenant à écouter ton corps qui t’indiquera le rythme qui est juste pour toi.
    fraternellement
    Bises

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s