Saint Côme d’Olt

Ce matin adieux aux deux Alain qui continuent. C’est triste car c’étaient de bons compagnons de chemin. Il y a peu de chance que nous marchions à nouveau ensemble car outre le fait que nous avons maintenant une journée de décalage ils ont l’intention de progresser à 25/30 km/jour. Adieu aussi à Alexandra et Hervé. Ensuite je profite du temps que j’ai avant d’aller chez le médecin pour me faire des beaux pieds (autant que c’est possible vu les circonstances). Diagnostic : muscles de la cheville affaiblis par une entorse ancienne, les muscles devant le tibia compensent puis se tétanisent. Il me prescrit une orthèse qui ne rentre pas dans les chaussures à porter pendant une semaine. Puis nous tombons d’accord sur une solution plus légère (qui rentre dans la chaussure). Anti-inflammatoire par voie orale, médicament pour l’estomac pour supporter l’anti-inflammatoire, Doliprane et Voltarène. La pharmacienne d’un abord revêche s’est bien occupée de moi : chaleureuse et attentionnée (j’ai quitté l’Aubrac mais c’est encore fréquent ce contraste entre le premier contact et la suite). Promenade dans Saint Côme, visite de l’église au toit torsadé, menu du pèlerin, retour au couvent, promenade à l’intérieur, sieste et écriture de ce post. J’apprécie cette journée de solitude. Puisqu’il faut choisir parmi les photos je choisis l’église du couvent : intérieur apaisant, sobre et épuré avec juste ce qu’il faut de couleur, une merveille d’équilibre. Je me prépare à entrer en contact avec la vague suivante de pèlerins. Si j’ai le temps je rendrai visite à Sabine et Sylvain (El Roumiou) chez qui je suis passée l’an dernier mais qui n’ont malheureusement pu m’offrir la demi-pension cette année.

Advertisements

2 thoughts on “Saint Côme d’Olt

  1. coucou Martine, du Japon j’ai pris connaissance des tes première aventures avec beaucoup d’intérêt d’admiration et d’envie. J’attends la suite avec impatience et bien sur j’espère que ta jambe va mieux. J’imagine que ce n’était pas à ton programme…..
    Il y a au Japon un pélerinage jumélé avec celui de saint Jacques. dans la montagne japonaise magnifique aussi.Nous avons aussi beaucoup marché ces derniers 15 jours de temple en temple Philippe y a gagné une petite entorse. C’était plutôt bain de foule sur le bitume, parfois sous une pluie battante ce qui n’empêche pas la sérénité de certaines sculptures de nous toucher malgré l’agitation touristique et ce qui parait du folklore religieux en particulier la vente de gri-gri.
    c’est vrai que les jardins petits ou grands sont magnifiques
    A plus de te lire
    Isabelle

    Like

    1. Je suis moi-même allée au Japon en 1983 et je vois de quoi tu parles. Merci de ton petit coucou et profite un maximum de ton séjour. Pour moi le point fort, malgré toutes les merveilles du patrimoine que j’ai visitées, a été le Mont Aso. Je t’embrasse.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s