Conques

Changement de programme. Isabelle, qui sera la rencontre du jour, refait en voiture le pèlerinage qu’elle a déjà fait en 2011. Elle me propose ainsi qu’à Réjean le québécois qui a mal à une cheville de nous déposer à Conques. Elle fait le trajet à 20 à l’heure pour respecter le rythme du pèlerin et nous nous arrêtons sur tous les lieux de ses souvenirs. Dans l’église de Saint Marcel elle chante un peu, d’une belle petite voix très douce. En sortant de l’église elle s’agenouille devant une croix. La veille j’avais un peu discuté avec elle et elle m’avait raconté qu’elle sortait d’une retraite à visée psychothérapeutique menée dans un cadre religieux : elle semblait en avoir retiré beaucoup de bienfaits. Elle parle beaucoup, avec un très bon niveau de langage. Elle est exaltée mais dans la mesure et son rapport aux autres est limpide. Je suis contente de l’avoir rencontrée. Promenade dans Conques, visite guidée des vitraux de Soulages. Prise de possession de ma place de dortoir à l’abbaye de Ste Foy. Je commence à connaître le protocole d’accueil dans les établissements religieux et je hais la phase visite du propriétaire au moment même où on a qu’une envie : se poser et se doucher. Soir, re-commentaire du tympan de l’abbatiale de Conques, par un frère de l’abbaye cette fois. Commentaire truculent et plein d’humour. Puis concert d’orgue. Les vitraux reflètent à cette heure les couleurs de la pierre éclairée, soit bleues, soit orangées, ils sont parfaitement intégrés, je suis bien. Je n’ai pas pu avoir de rendez-vous avec l’ostéopathe de Decazeville que m’avait conseillé Michel. Je repars donc demain sans projet précis pour résoudre mon problème de douleur.

Pour les photos j’ai choisi quelques photos de détail de l’abbatiale car les photos d’ensemble ne rendent pas bien. Elles expriment bien l’ambiance lumineuse. Pour apprécier l’ensemble il n’y a que le déplacement sur place.

Advertisements

2 thoughts on “Conques

  1. Martine, tiens bon et évite de penser et d’écrire abandon : il faut penser positif toujours.
    Je vois que du point de vue remède, tu es bien partie avec l’huile de Gaulthérie couchée ; je te signale aussi le baume du tigre : il existe une version liquide (un liquide limpide qui ne tache pas contrairement au baume habituel rouge) qui est souverain pour tous les problèmes musculaires.

    A bientôt pour de nouveaux posts.

    Michel

    Like

    1. Merci Michel de ta solicitude. Pour le baume du tigre j’ai déjà expérimenté sur mal de tête et sur mal de ventre et effectivement cela marche très bien. Mais il me semble que c’est surtout un antidouleur et pour l’instant j’évite pour mieux savoir où j’en suis. A bientôt sur d’autres posts.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s