Ribadiso da Baixo

Hier étape à Palas de Rei. Journée sans particularité. La Galice est toujours verte, on se croirait en Bretagne, il y a même des orthensias. Je m’habitue à la foule. De longs moments passés avec un couple d’autrichiens que je connais depuis León, puis un couple d’américains non typiques. Échanges intéressants et amicaux. Comme le chemin fait toujours des surprises c’est précisément sur cette portion qui n’a à rien à voir avec le camino que je dors dans une petite Albergue on ne peut plus sympa avec repas du soir pris en commun et animé par notre hôte. Je suis la seule française parmi des espagnols. Le patron, Marcello, lui est italien. Malheureusement je n’arriverai pas à suivre son cours d’histoire sur le chemin donné en Espagnol avec l’accent italien.
Aujourd’hui je retrouve Raul rencontré hier soir chez Marcello. La glace est rompue entre les pèlerins de dernière minute et la vrai pèlerine. Nous marchons presque toute la journée ensemble et bavardons à bâtons rompus. Moi aussi je m’y mets à parler sans arrêt. Nous marchons très lentement car il a mal à un genou. En passant, il me fait découvrir selon lui la plus ancienne et la meilleure pulperia (endroit où l’on mange des poulpes) de Milede, berceau de la spécialité. Effectivement je me régale à la pulperia Ezequiel.

Je le quitte vers 15h afin d’avancer un peu plus vite pour arriver avant que l’on annule ma réservation.

Advertisements

2 thoughts on “Ribadiso da Baixo

  1. Les orthensias poussent bien droit, orthogonalement au sol
    alors que les hortensias ont un léger penchant…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s