Santiago

Ce post est rédigé le 9 juillet dans un petit bar à tapas où je ne suis pas la seule à écrire mon journal. Ce matin à 8h je suis allée chercher ma Compostela et mon certificat de distance, le tout fourni avec un tube pour le transport de retour. Puis passage à l’agence de voyages pour l’achat d’un billet de retour en avion pour demain. Reconnaissance du point de départ du bus pour l’aéroport, j’y retrouve Gabrielle la zurichoise.
Le plus difficile est de conter la journée d’hier. Continue reading “Santiago”

Ribadiso da Baixo

Hier étape à Palas de Rei. Journée sans particularité. La Galice est toujours verte, on se croirait en Bretagne, il y a même des orthensias. Je m’habitue à la foule. De longs moments passés avec un couple d’autrichiens que je connais depuis León, puis un couple d’américains non typiques. Échanges intéressants et amicaux. Comme le chemin fait toujours des surprises Continue reading “Ribadiso da Baixo”

Portomarín

Ça y est c’est l’enfer. Ce matin démarrage en douceur jusqu’a Sarria avec Mora de Suède. Jusque là tout va bien. Puis à Sarria tous les pèlerins de la dernière minute démarrent (Pour avoir la Compostella il faut au moins avoir fait les 100 derniers kilomètres). Ce sont des espagnols (on ne vient pas du bout du monde pour faire 100 km). Il y a des familles avec enfants et ados boudeurs, des groupes d’amis jeunes ou vieux. Sur le camino qui est déjà un monde à part, il y a désormais deux mondes Continue reading “Portomarín”

La drague sur le chemin

Pour faire voir après le post précédent que je n’ai pas perdu le goût de m’amuser, puisqu’on me pose souvent la question (off line bien sûr) et que Sylvie trouve ce blog trop nickel, je vais développer le sujet. Le post a été commencé il y a quelques jours ce qui peut expliquer quelques décalages. Est-ce vrai qu’il y a beaucoup de drague sur le chemin ? Sur le chemin les codes sont différents et on entre en contact comme on veut avec qui on veut ce qui forcément facilite les choses. Je vois des couples qui se font et qui se défont. Je donnerai l’exemple de René. Continue reading “La drague sur le chemin”

Vega de Vallarce

Hier le chemin était triste et moi fatiguée. C’est bientôt la fin. Marcher si longtemps incite au bilan et l’heure est au bilan du bilan. L’expérience est plus violente que je ne le pensais au départ. Étape à Cacabelos. Aujourd’hui le vert revient. Cela va mieux, je me sens en convalescence. Puis passé Villafranca del Bierzo je longe l’autoroute pendant les 18 km qu’il me reste pour arriver à Vega de Vallarce. L’autoroute est là pour me rappeler que bientôt je vais retourner dans la vraie vie.

Continue reading “Vega de Vallarce”